Blue Lagoon

Blue LagoonLe Lagon bleu ou « Blue Lagoon » est l’un des endroits les plus visités en Islande. Situé entre l’aéroport de Keflavik et Reykjavik, cette station thermale située au milieu d’un champ de lave et aux eaux bleu turquoise vaut effectivement le détour.

Géologie

Considéré comme l’une des merveilles de la nature islandaise, le Lagon bleu est en fait un lac… artificiel. Sa création est en effet la conséquence au départ non voulue de l’exploitation de la centrale thermique de Svartsengi, créée au milieu des années 1970 pour alimenter en eau chaude et en électricité les communes de la péninsule de Reykjanes et Reykjavik.

La centrale thermique de Svartsengi pompe, grâce à un forage de plus de 2000 m de profondeur, un mélange d’eau douce et d’eau salée maintenu à très haute pression et température pour alimenter plusieurs turbines à vapeur. Une fois utilisée et refroidie à une température comprise entre 30°C et 39°C, l’eau est rejetée directement sur le champ de lave adjacent à la station. Or cette eau est très riche en silice, minéral qui se dépose sur le champ de lave, créant un lit imperméable et un lac artificiel. La silice continuant à sédimenter au fond des lacs de décantation, ceux-ci se comblent progressivement, forçant les exploitants de la centrale à creuser régulièrement de nouveaux lacs. Ainsi, même si la centrale exploite une énergie renouvelable, ses impacts environnementaux sont importants.

Le Lagon bleu n’a donc pas toujours existé ; les locaux ont en fait commencé à s’y baigner au début des années 1980, après avoir découvert ses propriétés bénéfiques sur la peau. C’est une compagnie privée qui l’a aménagé et l’exploite depuis 1992.

Des eaux aux couleurs cristallines

Blue Lagoon - PontLe Lagon bleu est connu pour ses eaux aux couleurs cristallines, qui proviennent de la réflexion particulière des rayons du soleil par les cristaux de silicate contenus dans l’eau. En été, l’eau peut prendre des tons verdâtres à cause de la multiplication de micro algues vertes photosynthétiques. Lorsqu’elle est mise dans un bocal, l’eau du Lagon bleu est en fait d’un blanc laiteux qui change de couleur lorsqu’elle est exposée au soleil.

Le Lagon bleu est constamment alimenté en eau géothermique provenant de la station, et se renouvelle entièrement toutes les 40h.

Bienfaits

L’eau du Lagon bleu a une composition chimique unique au monde et est naturellement chargée en sels minéraux, en silicates et en micro algues. Elle est efficace dans le traitement de maladies de la peau tels que le psoriasis et l’eczéma, car la silice encouragerait la différenciation des kératinocytes, cellules de l’épiderme supérieur, et renforcerait ainsi les barrières naturelles de la peau. Les masques de silice proposés au spa seraient particulièrement efficaces. L’eau du Lagon bleu a également des vertus anti-âge.

Suite à la découverte de ces vertus, une station de recherche ainsi qu’une clinique dermatologique ont ouvert à côté de la station.

Questions pratiques

  • Où se situe le Lagon bleu ?

Le Lagon bleu se trouve dans la péninsule de Reykjanes, à 25km au sud de Keflavik et 50km au sud de Reykjavik.

  • Comment s’y rendre ?
    • En voiture, compter environ 45 minutes de Reykjavik et 30 minutes de Keflavik ;
    • Des services de bus privés desservent le Lagon bleu toute l’année, avec des départs toutes les heures depuis Reykjavik et Keflavik. Il est possible d’acheter un ticket combinant le transport et l’entrée. Il est également possible de se rendre au Lagon bleu sur le chemin de l’aéroport, pour se relaxer avant de prendre l’avion. Des casiers payants sont disponibles à l’entrée pour les bagages ;
    • Il est également possible de dormir sur place à l’hôtel clinique du Lagon bleu, situé à 10 minutes à pied de la station thermale.
  • Tarifs
    • Les prix varient en fonction de la saison, à partir de 35€ en hiver pour une entrée classique ;
    • Il est possible d’ajouter au prix d’entrée classique une série de soins de la peau, de massages ainsi que l’accès au sauna et au hammam.
  • À savoir
    • Comme dans toutes les piscines d’Islande, il faut se doucher et se savonner entièrement avant de pénétrer dans les eaux du Lagon bleu ;
    • Pas besoin de lunettes de plongée ni de caméras sous-marines, l’eau n’est pas transparente ;
    • L’eau chargée peut attaquer les bijoux, qu’il vaut mieux laisser dans les casiers prévus pour à l’entrée ;
    • Le Lagon bleu n’est pas une piscine mais un spa, avec une profondeur moyenne d’un mètre environ et une eau comprise entre 37°C et 39°C.