Glaciers en Islande

Glacier en IslandeEn ancien norois, « Is-land » signifie littéralement « la terre de glace ». Ce nom aurait été donné par les premiers colons Viking à avoir découvert et colonisé l’Islande, terre recouverte de glaciers permanents sur plus de 11% de son territoire. L’Islande regorge donc de nombreux glaciers, dont la plupart sont situés dans le sud du pays. Ils jouent un rôle important pour le paysage et la météorologie de la région, mais également pour son économie.

Morphologie des glaciers

Un glacier est une étendue permanente de glace qui s’est accumulée sur plusieurs années voire siècles, sous forme de précipitations neigeuses progressivement transformées en glace. Généralement, au centre du glacier se trouve son point topographique culminant, d’où la glace coule vers la périphérie. On dit que les glaciers sont vivants car ils bougent, descendent en permanence sous leur propre poids, comme de très lentes rivières de glace. En bougeant, la glace se déforme et c’est comme cela que se forment les crevasses, séracs et grottes glaciaires que l’on peut visiter. En avançant, ils raclent également le sol et forment des moraines glaciaires.

En islandais, « glacier » se dit « jökull », d’où ce suffixe que vous retrouvez régulièrement à la fin du nom des glaciers (Vatnajökull, Langjökull…). Beaucoup de glaciers islandais se sont formés au-dessus de cratères de volcans, dont certains sont encore actifs, notamment Grimsvötn ou Bardabunga. Lorsque ces volcans sous-glaciaires entrent en éruption, ils font fondre la glace et créent de monumentales inondations glaciaires, les « jökulhlaup »

Histoire et évolution des glaciers islandais

Les glaciers islandais étaient déjà en place aux débuts de la colonisation de l’île, vers 870. Néanmoins, à cette époque le climat était légèrement plus chaud qu’aujourd’hui, et les glaciers beaucoup moins étendus, permettant aux hommes de circuler facilement autour du pays. Les glaciers se sont ensuite largement développés lors du petit âge glaciaire, entre 1600 et 1900, compliquant la communication entre les différentes régions du pays. Les langues glaciaires du Vatnajökull arrivaient alors presque jusqu’à l’océan et n’étaient franchissables qu’à l’aide de guides locaux aguerris.

Aujourd’hui, les glaciers islandais sont en rapide régression suite aux effets du réchauffement climatique. Les langues glaciaires du Vatnajökull sont désormais situées à plusieurs kilomètres du rivage, et Okjökull a été le premier glacier à « disparaître » dans les années 2010 : suite à l’amincissement des couches de glace le recouvrant, celles-ci ne bougent plus sous l’effet de leur propre poids et « Ok » a perdu sa dénomination de « jökull », pour n’être plus considéré que comme une simple montagne recouverte de glace. Or les glaciers jouent un rôle important dans la régulation du climat car leur surface blanche réfléchit fortement les rayons du soleil – elle a une forte albédo -, ce qui limite le réchauffement du sol. En disparaissant, les glaciers pourraient donc grandement renforcer le réchauffement climatique.

Les glaciers islandais sont également une ressource importante à l’heure actuelle car non seulement ils contiennent des milliers de kilomètres cube d’eau potentiellement potable, et transformable en énergie par hydroélectricité, mais en plus ils sont un attrait touristique majeur pour les visiteurs du pays. Ce sont donc des ressources à protéger !

Explorer les glaciers

Glaciers en Islande

Explorer les glaciers islandais est à la fois très facile et très dangereux, d’où l’importance de se rapprocher de spécialistes pour assurer votre sécurité. De nombreuses agences de voyage proposent des tours en voitures spéciales, motos des neiges ou bien à pied. Toutes assurent votre encadrement par des guides spécialisés et diplômés qui vous fourniront tout le matériel et les consignes dont vous aurez besoin pour partir en toute sécurité.

Des excursions organisées partent tous les jours de Reykjavik, Skaftafell ou encore Höfn en pleine saison, et à la demande hors-saison.

Les principaux glaciers à voir en Islande

L’Islande compte de nombreux glaciers. Les plus remarquables sont :

  • Vatnajökull, le plus grand glacier d’Europe, l’immanquable !
    Il est visible au sud-est du pays depuis la route n°1. Il comprend de nombreuses langues glaciaires qui descendent dans toutes les directions, notamment Öræfajökull, le glacier le plus populaire du pays pour des explorations à pied car il descend du point culminant d’Islande, le Hvannadalshnjúkur (2 110m). Le lagon aux icebergs, Jökulsárlón, fait également partie de l’ensemble glaciaire du Vatnajökull.
  • Langjökull, deuxième plus grand glacier d’Islande, visible depuis la piste n°550 à l’ouest du pays.
    Des excursions à la journée sur le Langjökull sont organisées à partir de Húsafell ou directement à partir de Reykjavik, ou encore du cercle d’or puisqu’on le voit bien depuis Geysir. À son sommet, avec un ciel dégagé, l’on peut observer plusieurs petits glaciers voisins et toute la plaine de la rivière Hvítá.
  • Mýrdalsjökull, 4ème plus grand glacier d’Islande, visible depuis la route n°1 au nord-ouest de Vik, dans le sud du pays ;
  • Eyjafjallajökull, le plus célèbre depuis son éruption spectaculaire en 2010 et 6ème plus grand glacier du pays. Il est également visible depuis la route n°1, juste à l’ouest de Mýrdalsjökull. Le trek Fimmvörðuháls qui relie Skogar à Thorsmörk fait passer les randonneurs entre ces deux glaciers, sur une montagne de cendres nouvellement formée ;
  • Drangajökull, situé dans les Westfjords et 5ème plus grand glacier islandais, est aussi le seul à ne pas avoir réduit en taille ces dernières années et à être situé entièrement sous les 1000 mètres d’altitude ;
  • Snæfellsjökull, seulement le 13ème plus grand et perdant rapidement en volume. C’est néanmoins l’un des plus connus car c’est lui qui ouvre la porte du centre de la terre dans le roman de Jules Verne, Voyage au Centre de la Terre. Par temps clair, il peut être observé très nettement depuis Reykjavik, couronnant le bout de la péninsule de Snaefellsnes, dans l’ouest du pays.