L’Ouest

Ouest de l'IslandeLa région ouest de l’Islande, « Vesturland », englobe un peu moins de 10% du territoire et 5% de la population islandaise et est l’une des plus peuplées et développées du pays. Elle débute quelques kilomètres au nord de Reykjavik et s’étend jusqu’à Breiðafjörður, au sud des Westfjords. Bien desservie par la route n°1 et un bon réseau de routes secondaire bitumées ou de graviers, elle peut être visitée en grande partie avec une voiture classique.

Bien qu’accessible rapidement par la route depuis la capitale, la région est néanmoins profondément rurale avec ses larges vallées agricoles qui ont accueilli la majorité des premiers colons. La majeure partie des exploitations agricoles est basée sur l’élevage ovin et bovin, et quelques serres géothermiques commencent à s’implanter près de Borgarnes.

HraunfossarC’est l’une des régions les plus riches au niveau historique puisque bon nombre des événements majeurs des sagas s’y déroulent, notamment ceux de la saga d’Egills Skallagrímsson, la plus connue. L’un des plus grands écrivains scandinaves médiévaux, Snorri Sturluson, y avait également élu domicile pour y rédiger certains des textes majeurs de l’époque, notamment L’Edda, présentation de la mythologie nordique, et L’histoire des rois de Norvège.

La nature s’y décline dans toute sa diversité puisque l’on y trouve certaines des plus grandes rivières, cascades et glaciers du pays, ainsi que des cratères de volcans et des falaises de basalte.

A visiter dans la région Ouest de l’Islande, du sud au nord :

  • Glymur, la plus haute cascade d’Islande, accessible depuis un parking sur la route n°47 ;
  • Akrafjall, Hafnarfjall et Baula, trois des plus belles montagnes d’Islande : Akrafjall (643m) se situe aux portes d’Akranes et sa beauté, relevée par sa proximité avec la mer, fait la fierté de ses habitants. Hafnarfjall (844m) se situe juste au sud de Borgarnes, également très près de la mer, tandis que Baula (934m) trône quelques kilomètres au nord de Bifröst, au milieu de plusieurs cratères éteints. Les trois montagnes sont accessibles à quelques minutes de la route n°1 par plusieurs sentiers de randonnée faciles et offrent des vues imprenables sur les plaines alentour.
  • Le musée de la colonisation et des sagas à Borgarnes : Situé dans le centre-ville de Borgargnes, le « Settlement Museum » retrace de façon très ludique l’histoire de la colonisation de la région et de la saga d’Egills Skallagrímsson.
  • Deildartunguhver, la plus puissante source naturelle d’eau chaude d’Europe : Avec un débit de 200L/s d’eau sortant naturellement à 97°C, Deildartunguhver alimente une grande partie des habitants de la région en eau chaude et est exploitée pour chauffer plusieurs centaines de serres à légumes. S’il n’est pas encore possible de visiter les installations, la principale source, située à 37km de Borgarnes sur la route R50 vers Reykholt, a été aménagée et est ouverte au public.
  • Hraunfossar, la cascade enchantée, située juste à côté de la route R518 après Reykholt, 4km avant Húsafell ;
  • Langjökull, deuxième plus grand glacier d’Islande, visible depuis la piste n°550
  • Surtshellir et Víðgelmir, deux des plus belles grottes de lave : Les multiples entrées dans la grotte de lave de Surtshellir, située au bord de la route R578 vers le nord, sont ouvertes aux visites individuelles, à condition d’avoir sa propre lampe torche. Des visites guidées sont organisées régulièrement pour découvrir les secrets de la grotte de Víðgelmir, située sur le territoire de la ferme Fljótstunga (route R518 au nord de Húsafell).
  • La péninsule de Snæfellsnes et le volcan de Jules Verne, le Snæfellsjökull, protégés dans le cadre du Parc National de Snæfellsjökull et permettant d’observer toute l’Islande dans un mouchoir de poche ! Accessible par la route n°54 depuis Borgarnes ;
  • Stykkisholmur et Breiðafjörður : Stykkisholmur est l’une des petites villes les plus dynamiques d’Islande. Anciennement petit village de pêcheurs, elle compte aujourd’hui plusieurs musées dont le Musée des Volcans, le Musée des Requins situé quelques kilomètres à l’extérieur de la ville, ou encore la Maison Norvégienne.
    Plusieurs restaurants servent toute l’année des spécialités de la mer fraîchement pêchées dans la baie de Breiðafjörður. Celle-ci est célèbre pour ses innombrables îles qu’il est possible de découvrir en bateau depuis le port de Stykkisholmur. L’île de Flatey est la plus grande et la seule encore habitée, et il est possible d’y faire une halte en prenant le ferry traversant Breiðafjörður pour relier les Westfjords.
  • Grábrók et Grábrókarfell, deux cratères d’anciens volcans, situés au bord de la route n°1 à quelques kilomètres au nord de Bifröst.