Quand partir ?

Les Islandais vous diront que leur pays est beau à toutes les saisons. En effet, chacune a son charme et offre ses raisons propres pour découvrir ce pays !

L’Islande en été

islande-en-eteL’été, et en particulier entre fin juin et début août, correspond à la saison la plus touristique, et ce n’est pas sans raison : c’est là où les journées sont les plus longues, avec une luminosité constante jusqu’à la mi-août. Vous pourrez ainsi faire l’expérience du soleil de minuit, surtout au nord du pays. C’est également la saison où la plupart des routes intérieures sont ouvertes, permettant d’accéder aux hauts plateaux et de profiter de la nature réellement sauvage d’Islande. C’est aussi la saison où la flore est la plus développée, et où oiseaux, baleines et phoques viennent en plus grand nombre près des côtes islandaises pour se nourrir ou se reproduire. Finalement, c’est la saison la plus dynamique au niveau des festivités, les Islandais profitant du moindre rayon de soleil pour sortir et faire la fête.

L’Islande en automne

Entre la fin septembre et la fin octobre, les journées encore longues permettent de profiter pleinement des paysages tandis que le retour des nuits permet d’observer les premières aurores boréales. Tout cela en échappant aux hordes de touristes présents pendant l’été. Attention néanmoins, si les prix sont plus attractifs, beaucoup d’établissements de province ferment à partir du 15 ou du 30 septembre, et les routes de l’intérieur ferment généralement courant octobre.

L’Islande en hiver

islande-en-hiverL’hiver en Islande est d’abord la saison de la nuit noire et des aurores boréales. C’est une ambiance particulière, avec des nuits très longues et sombres, et l’on profite des quelques heures de jour pour sortir et observer la neige souvent fraîchement tombée ou les cascades glacées avant de rentrer se réchauffer au coin du feu. En-dehors de la période des fêtes, les prix sont très attractifs même si de nombreux établissements sont fermés. Il est donc préférable d’être basé dans un centre urbain et d’organiser des excursions à la journée.

La période des fêtes est très importante en Islande. Un grand marché de noël se monte à Hafnarfjörður, près de Reykjavik, avec des chorales, des décorations et des déguisements de noël. Les feux d’artifice du Nouvel An à Reykjavik sont grandioses.

À partir de mars et du retour des journées un peu plus longues, les amateurs de sports d’hiver peuvent chausser skis, raquettes ou faire un tour en scooter des neiges ou en chiens de traineau.

L’Islande au printemps

Le printemps en Islande est synonyme de retour de la lumière, des couleurs et de la vie. Même si le climat reste frais jusqu’à la fin mai, le rallongement des journées permet de profiter un maximum de la nature pratiquement sans croiser aucun touriste. Les amateurs de sports d’hiver profiteront des dernières neiges jusqu’à la fin avril, tandis que les oiseaux migrateurs font leur retour sur les côtes, ainsi que les baleines et les phoques. Les premières pistes de l’intérieur rouvrent dès la mi-mai.

Événements à ne pas manquer en Islande, mois après mois

JANVIER – FEVRIER

La fête du milieu de l’hiver, Þorrablót, a lieu courant janvier et février, et célèbre les traditions Viking par la dégustation de plats traditionnels et l’organisation de concerts de musique viking.

La Nuit des musées est organisée tous les ans courant février dans la capitale. Les musées ouvrent gratuitement leurs portes et de nombreux spectacles de rue sont organisés.

Le Festival des Lumières d’Hiver de Reykjavik célèbre en février le retour (relatif) de la lumière du jour, avec des décorations, des spectacles de rue et des expositions.

MARS

Chaque 1er mars a lieu la fête de la bière pour commémorer la fin du ban sur cet alcool en Islande.

Deux festivals sont organisés à Ísafjörður, capitale des Westfjords, autour de Pâques : festival du ski et festival de musique.

AVRIL

Le 1er jour de l’été de l’ancien calendrier scandinave, « Sumardagurinn Fyrsti », est un jour férié célébré chaque 3ème jeudi d’avril. Des manifestations sont organisées dans toute l’Islande.

JUIN

La fête nationale islandaise a lieu le 17 juin et célèbre l’anniversaire de la déclaration d’indépendance de l’Islande par rapport au Royaume du Danemark en 1944. Des cérémonies officielles, concerts et animations sont organisées dans tout le pays, dont un pique-nique géant à Þingvellir, haut-lieu de l’histoire et de la politique islandaises.

Le jour des pêcheurs, « Sjomannadagur », est organisé chaque 1er week-end de juin. Dans la plupart des ports du pays, des défilés, concerts, dégustations et courses de bateau sont organisés, la célébration principale se tenant à Dalvik, près d’Akureyri dans le nord.

Le solstice d’été, le 21 juin, est célébré dans toute l’Islande par des fêtes et animations. Il marque le jour le plus long de l’année. Il est possible de se rendre sur l’île de Grimsey, située tout au nord du pays et au-delà du cercle polaire arctique, pour voir le soleil s’abaisser à minuit et se lever sans avoir passé la ligne d’horizon.

JUILLET

Le festival de métal Eistnaflug se tient chaque 2ème semaine de juillet à Neskaupstaður, dans l’est du pays, et attire chaque année de nombreux groupes mondialement reconnus.

AOÛT

La fête des commerçants, « Verslunarmannahelgi », est un jour férié célébré chaque année le 1er lundi du mois d’août. De nombreux festivals sont organisés dans tout le pays lors de ce week-end. Þjóðhátíð notamment est le plus célèbre des festivals de musique d’Islande et mobilise pendant 4 jours tout le territoire des îles Westman pour accueillir plus de 90 000 visiteurs venus applaudir plusieurs dizaines de groupes de musique et assister à des animations et feux d’artifice. L’hébergement se fait majoritairement en camping, il faut réserver ses places bien à l’avance et apprécier les ambiances bien alcoolisées.

La Gay Pride de Reykjavik a lieu au début du mois d’août et rassemble presque 100 000 participants chaque année, dans une ambiance festive et familiale. C’est un événement majeur pour une capitale fière de sa réputation d’une des villes les plus gay-friendly au monde.

La Nuit de la Culture se tient également à Reykjavik chaque 1er samedi suivant le 18 août, jour anniversaire de la fondation de la ville. De nombreux concerts et animations sont organisés, et le marathon de Reykjavik se court le même jour.

SEPTEMBRE

Le rassemblement des moutons mis en estive, « réttir », est généralement organisé le premier week-end du mois de septembre. C’est un événement majeur pour le monde rural, pour lequel les éleveurs peuvent partir plusieurs jours à cheval en montagne afin de ramener leurs troupeaux et les trier. L’aide extérieure des touristes est généralement la bienvenue, et le rassemblement est souvent synonyme de festivités villageoises.

Le rassemblement des chevaux mis en estive pendant l’été se fait entre la fin septembre et le début octobre, majoritairement dans le nord du pays. Il faut se renseigner auprès des centres d’information locaux pour connaître les dates et les lieux de rassemblement. Comme pour le rassemblement des moutons, les touristes sont généralement les bienvenus.

OCTOBRE

Le Festival International du Film de Reykjavik se tient chaque année sur une quinzaine de jours, à cheval entre septembre et octobre. De nombreuses projections de films de toutes nationalités et des rencontres avec les réalisateurs sont organisées dans toute la ville.

Le Festival Iceland Airwaves se tient sur 5 jours, du mercredi au dimanche précédant chaque 3ème week-end d’octobre, et rassemble de nombreux groupes de musique se produisant dans des bars, cafés et salles de concerts.

NOVEMBRE

Le Festival Unglist est organisé à Reykjavik chaque année sur une semaine en novembre et est dédié aux jeunes artistes – groupes de musique, peintres, photographes. De nombreuses révélations ont lieu à cette occasion.

DECEMBRE

Le 23 décembre, les rues de Reykjavik sont fermées à la circulation, les magasins restent ouverts jusqu’après minuit et des animations sont organisées dans toute la ville en préparation de noël.

Le 31 décembre, de grands bûchers sont installés dans tout Reykjavik pour permettre aux habitants d’assister aux feux d’artifice en restant bien au chaud.