Refuges de montagne

Refuge de montagne en IslandeLes refuges de montagne (« Mountain Huts ») sont la seule solution pour se loger dans les endroits reculés d’Islande, notamment dans les hauts plateaux. Construits à l’origine pour les randonneurs, de nombreux refuges sont accessibles en voiture, par des pistes parfois chaotiques.

A quelle période se loger en refuge ?

Les refuges islandais ne sont gardés qu’en été, entre la mi-juin et la fin août, les dates pouvant varier en fonction de la fréquentation, d’où la nécessité de bien se renseigner avant de s’engager dans l’intérieur des terres islandaises.

Noter que les Islandais fréquentent beaucoup les refuges pendant l’été, mais seulement à partir de la mi-juillet, la météo étant trop difficile avant. Il est impératif de réserver à l’avance car les refuges affichent systématiquement complet pendant la haute saison, et ce plusieurs mois auparavant. Certains refuges reculés sont néanmoins moins fréquentés.

Comment trouver un refuge ?

L’Islande compte environ 70 refuges de montagne répartis dans des zones isolées de l’île. La plupart sont gérés par l’Association de Randonnée d’Islande (« Ferðafélag Íslands » ou « FI »), qui dispose d’un site internet permettant de localiser les refuges, s’informer sur leurs dates d’ouverture et sur les infrastructures qu’ils proposent, et de réserver.

Des refuges de montagne sont positionnés le long des chemins de randonnée les plus fréquentés (notamment le long du Laugavegur) et espacés par des temps de marche moyens de 4 à 7h environ.

Quelles prestations sont offertes ?

Il y a deux catégories de refuges en Islande :

  • Les refuges de montagne à proprement parler, gardiennés en été, généralement construits en bois avec un ou plusieurs bâtiments pour les dortoirs pouvant chacun accueillir jusqu’à 30 personnes, la cuisine collective et les sanitaires. Les infrastructures sont généralement basiques et avant tout fonctionnelles ;
  • Les abris d’urgence, généralement peints en orange ou dans une couleur bien voyante, non gardiennés, prévus uniquement pour les urgences en cas d’intempéries. Ouverts toute l’année, ils contiennent généralement des provisions et un nécessaire de chauffage. Ils sont gérés par la SVFI (association nationale de secours d’Islande), et si vous devez en utiliser un, il faut remplir un carnet de route en précisant quand vous l’avez utilisé et où vous comptez aller pour que l’on puisse alerter les secours si vous n’arrivez pas à votre prochaine destination.

Dans les deux cas, il faut prévoir sa nourriture, son linge et son nécessaire de toilette, car rien n’est vendu sur place. Une aire de camping est systématiquement installée aux alentours des refuges, permettant aux campeurs un accès aux sanitaires.

Tarifs

Les prix varient en fonction des refuges, mais tournent autour de 30€-45€ par personne et par nuit. Il est parfois possible de louer des cabines pouvant accueillir des groupes. Les douches sont généralement en supplément (environ 2,50€-3€) et minutées.

Une nuit en camping revient à environ 8€.

La nuit en abri d’urgence est gratuite mais réservée aux situations critiques – ne pas en abuser !